Aussi

Chicorée sauvage


Comment irriguer la chicorée sauvage


La chicorée sauvage est une plante herbacée caractérisée par une racine qui a autant d'utilisations que la plante. Il peut être reconnu par la couleur indigo de ses fleurs, qui poussent à titre indicatif de mai à octobre. La chicorée doit être arrosée tous les jours et de préférence le soir: elle souffre des rayons du soleil puis se baigne après le coucher du soleil. Il est également conseillé de mouiller le sol en évitant les feuilles: en effet l'eau sera absorbée aux racines, permettant à la plante de pousser. Si elle est irriguée régulièrement, la plante pousse bien sans nécessiter de soins particuliers, jusqu'à une hauteur d'une dizaine de centimètres. À ce stade, il peut être collecté et consommé pour les utilisations les plus diverses. Pour favoriser la croissance, il est conseillé d'utiliser des engrais, tels que du marc de café ou d'autres disponibles sur le marché.

Cultiver la chicorée sauvage



La chicorée sauvage est une plante simple à cultiver. La plus grande difficulté se trouve dans la recherche des semences (car tous les magasins spécialisés n'en sont pas fournis). Il est possible de les acheter via internet, ou encore plus facilement de récolter les capitules dans des sols loin de la pollution, de les laisser sécher et d'attendre le printemps. Pour faire germer les graines, placez-les sur un lit de coton humide et recouvrez-les avec plus de coton. Au début des pousses, il sera possible de planter, à la fois au sol et en pot. Il est toujours conseillé de planter dans un sol doux et riche en nutriments pour les plantes. Au contraire, les sols secs pourraient empêcher la croissance saine de la plante. Si vous optez pour le pot, il est préférable d'utiliser des sols spécialisés, plutôt que de trouver la terre dans des jardins ou des terres.

Comment fertiliser la chicorée



Si vous choisissez de cultiver la chicorée en pot, il est conseillé d'acheter des sols appropriés, en évitant de trouver la terre dans les jardins ou la terre. La terre ainsi récupérée pourrait contenir des œufs de parasites, pucerons, insectes, escargots, chenilles et autres animaux vénéneux et nuisibles pour la plante. La chicorée sauvage n'a pas besoin de beaucoup de soins et la fertilisation n'est pas essentielle. Cependant, il est recommandé d'utiliser un distillat d'ail pour protéger la plante des pucerons et des petits animaux, ou même d'insérer des morceaux d'ail entiers dans la terre (près des racines). Un autre remède utile pour éloigner les chenilles et les parasites consiste à placer le marc de café près de la base de la plante. Si la culture réussit, il est toujours conseillé d'éviter de retirer les racines pour permettre à la plante de repousser l'année suivante.

Chicorée sauvage: maladies et remèdes possibles



La chicorée sauvage pourrait être attaquée par les escargots, qui sont très savoureux; pour surmonter ce problème, des pièges peuvent être placés autour de la zone. Les autres pucerons fréquents sont les pucerons, qui peuvent être éliminés organiquement en utilisant des infusions d'ail et d'ortie. Un autre danger est la stagnation de l'eau due à trop de rayonnement, qui conduit facilement à la pourriture. Il est donc nécessaire de modérer l'irrigation et d'éliminer les plantes pourries. De plus, la bactériose pourrait frapper notre culture, provoquant des taches et la pourriture; pour le combattre, vous devez éliminer immédiatement les plantes infectées et les empêcher par des rotations de cultures et en utilisant de l'eau propre pour irriguer avec une méthode de pluie. Tous les traitements doivent être effectués le soir, en évitant la lumière directe du soleil.